Dans le même numéro

La clôture de l'Europe

Contrairement à la lecture qu’en fait Popper, pour Bergson, la société close se protège contre ses ennemis de l’intérieur par le droit en vue d’affronter ceux de l’extérieur dans la guerre. L’Europe, par sa forme juridique et économique, n’échappe pas à la règle. 

Camille Riquier

Si, parmi toutes les notions morales, «il n’en est pas de plus instructive [1]» que celle de justice, c’est qu’à suivre son histoire, il n’en est pas de plus nette à qui veut surprendre le moment précis où une société s’ouvre. Il n’en est peut-être pas non plus de meilleure pour entrer dans un débat qui n’a pas eu lieu, entre Bergson et Popper, et qui, parce qu’il a manqué, brouilla considérablement ce qu’il fallait entendre par «société close» et par «société ouverte».

Popper fondait sa définition sur une «distinction rationnelle» et non plus, comme Bergson, sur une «distinction religieuse [2]», comme si, à l’entendre, il n’était pas besoin de s’élever si haut pour que les sociétés s’ouvrissent. La Raison avait suffi, avant même que ne résonne la parole de l’Évangile.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Camille Riquier

Maître de conférences en philosophie à l’Institut catholique de Paris, il a publié en 2017 Philosophie de Péguy ou les mémoires d’un imbécile aux PUF. Il est membre du Conseil de rédaction d’Esprit.

Dans le même numéro

Nous sommes les témoins du retour de la clôture politique (fascismes, racismes, exclusions) et d’un discours qui réduit la société ouverte au marché. Dans ce contexte, il est urgent de relancer l’ouverture réelle, comme y invitent Camille Riquier et Frédéric Worms après Bergson, ainsi que les auteurs d’un riche abécédaire critique.