Photo Flickr J. Menjoulet | (CC BY 2.0)
Dans le même numéro

Le labeur, l’œuvre et les retraites

Le conflit autour de la réforme des retraites illustre le fossé qui se creuse entre les emplois hautement qualifiés et les autres. Si l'on veut éviter que la société ne se scinde en groupes irréconciliables, il faut repenser les politiques sociales qui accompagnent les travaux laborieux. 

Notre pays vit actuellement un nouvel épisode de conflit social aigu, qui relève à première vue de la logique classique de la société du travail : des travailleurs défendent leurs droits. Selon les sondages, les Français approuvent en majorité ce mouvement, même quand eux-mêmes ne s’engagent pas contre la réforme, voire lui sont favorables. De son côté, le gouvernement tente de réussir là où ses prédécesseurs ont échoué. Un projet et un conflit qui ne sont pas nouveaux : voilà ce qui focalise l’attention. Pourtant, derrière les apparences du bien-connu, il existe une situation sociale inédite.

La situation est en effet bloquée. L’épreuve de force ne parvient pas à une issue : un réel compromis ou une victoire indiscutable de l’une ou l’autre partie, comme s’il n’y avait plus aucune voie dans laquelle on pourrait avancer au moins de quelques pas. La réforme proposée est ambitieuse et a de quoi se présenter comme un progrès, mais elle ne parvient pas à convaincre. L’incertitude concernant l’avenir l’emporte. Le projet lui-même l’alimente, dans la mesure où il n’offre pas de garantie concernant le montant des pensions à venir ni l’âge a

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Hubert Faes

Hubert faes est agrégé et docteur en philosophie. Il est l'auteur de différents ouvrages dont Le paradoxe de la condition humaine selon Hannah Arendt (Peeters, 2016).

Dans le même numéro

Le dossier, coordonné par Bernard Perret, regrette que la prise de conscience de la crise écologique ait si peu d’effet encore sur la science et les réalités économiques. C’est tout notre cadre de pensée qu’il faudrait remettre en chantier, si l’on veut que l’économie devienne soutenable. À lire aussi dans ce numéro : survivre à Auschwitz, vivre avec Alzheimer, le Hirak algérien, le jeu dangereux entre l’Iran et les États-Unis et un entretien avec les réalisateurs de Pour Sama.