Dans le même numéro

Le style paranoïaque à l'ère numérique

novembre 2015

#Divers

Le style paranoïaque de la scène médiatique française témoigne d’un affaiblissement des normes du débat démocratique dû au nouveau contexte numérique (les espaces d’expression personnelle et les calculateurs des modes de vie). Pourtant, l’expression publique relève d’une demande de participation démocratique louable. Mais quels sont les médiateurs de ces nouvelles attentes ?

En 1964, l’historien américain Richard Hofstadter analysait « le style paranoïaque dans la politique américaine1 ». C’était une manière pour lui de prolonger son histoire de l’anti-intellectualisme américain2 : dans une culture politique dominée par la confrontation des intérêts, la négociation et les compromis, il ne lui paraissait pas surprenant de constater la rémanence d’espaces d’expression propres à la colère, aux passions, voire aux délires irrationnels. Ainsi la chasse aux sorcières anticommuniste du maccarthysme ne lui paraissait-elle pas un phénomène isolé mais présentait des antécédents depuis le xviiie siècle avec la peur des francs-maçons (et des Illuminati) et du complot jésuite.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Marc-Olivier Padis

Directeur de la rédaction d'Esprit de 2013 à 2016, après avoir été successivement secrétaire de rédaction (1993-1999) puis rédacteur en chef de la revue (2000-2013). Ses études de Lettres l'ont rapidement conduit à s'intéresser au rapport des écrivains français au journalisme politique, en particulier pendant la Révolution française. La réflexion sur l'écriture et la prise de parole publique, sur…

Dans le même numéro

Comment comprendre la logique du conspirationnisme et répondre au virus de la désinformation ? Faire l'éloge du débat public.