Notes de lecture

Dans le même numéro

Les Noirs de Philadelphie de W. E. B. Du Bois

Trad. par Nicolas Martin-Breteau

juin 2020

W. E. B. Du Bois (1896-1963) est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands intellectuels afro-américains. Pour autant, son œuvre reste encore peu connue en France. Après Les Âmes du peuple noir (1903) publié en 2007 par La Découverte, c’est au tour des Noirs de Philadelphie d’être proposé en langue française par ces mêmes éditions, grâce à une traduction de l’historien Nicolas Martin-Breteau. Publié pour la première fois en 1899, soit quasiment en même temps que Le Suicide d’Émile Durkheim, le livre de Du Bois a été reconnu a posteriori – du fait du peu d’écho dont il bénéficia à sa sortie et de la marginalité académique de son auteur – comme un « classique » des sciences sociales.

L’étude de Du Bois est, à l’origine, une commande de l’université de Pennsylvanie et a pour but de mieux guider l’action philanthropique envers les Noirs de la ville. Diplômé de Harvard, dont il est le premier docteur noir, Du Bois enseigne alors dans une petite université noire de l’Ohio. Il part s’installer au cœur du 7e district de la ville, qui concentre une part importante de sa populat

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
La Découverte, 2019
582 p. 27 €

Benjamin Caraco

Docteur en histoire et conservateur des bibliothèques, Benjamin Caraco est chercheur associé au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (UMR 8058) et coordonne la rédaction du site Nonfiction.

Dans le même numéro

L’anthropologie du don de Marcel Hénaff, ainsi que son éthique de l’altérité et sa politique de la reconnaissance, permettent de penser les limites de la marchandisation, le lien entre les générations et les transformations urbaines. À lire aussi dans ce numéro : l’image selon Georges Didi-Huberman, l’enseignement de la littérature, la neuropédagogie, l’invention de l’hindouisme, l’urgence écologique et la forme poétique de Christian Prigent.