Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Lesbos, 11 octobre 2015 (photo Jim Forest)
Lesbos, 11 octobre 2015 (photo Jim Forest)
Flux d'actualités

Le droit d’asile en Europe : un régime à plusieurs vitesses

La guerre en Ukraine a révélé le biais de sélection dont souffre le droit d'asile en Europe, qui distingue réfugiés et migrants selon leur pays d'origine, et fait de la lutte contre les réseaux de passeurs son fer de lance en feignant de croire qu'elle endiguera le flux migratoire. Il faut réaffirmer l'inaliénabilité du droit d'asile, et rappeler que ce sont également des guerres que fuient ceux que l'on refoule au mépris des normes internationales.

Le droit d’asile, consacré par la Convention de Genève du 28 juillet 1951, est reconnu à toute personne « qui, craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays ». Ce droit, repris dans les textes européens dans le cadre d’une « politique commune dans le domaine de l’asile » faisant l’objet de directives et règlements UE, est mis à mal par les orientations actuelles de la Commission européenne. Par ailleurs, la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine le 24 février 2022 a rebattu quelques cartes. Dans le langage courant, s’installe désormais la distinction, connotée, entre « migrants » et « réfugiés » : les premiers sont ceux qui proviennent du Moyen-Orient (Syrie, Afghanistan, Irak) et de certains pays africains, notamment le Soudan, et dont l’Europe aimerait contenir le flux migratoire ; les seconds proviennent d’Ukraine, dont on reconnaît sans difficulté qu’ils viennent d’un pays en guerre, où règne une violence généralisée et ont besoin, à l’évidence, d’une protection internationale. Il est utile de faire le point sur les différentes facettes du droit d’asile tel qu’il est conçu en Europe.

Lutter contre les passeurs

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !