Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Photo : Marco Lenti, Unsplash
Photo : Marco Lenti, Unsplash
Flux d'actualités

Les élections françaises vues des États-Unis

Jamais les clivages et les enjeux politiques français et américains ne se sont autant ressemblé. Mais rarement l'intérêt que les Américains portent à la France n'a été aussi faible. Pour la première fois depuis des années, une redéfinition des relations franco-américaines semble en cours. Pourtant, cette évolution passionne peu le public.

C'est peu dire que les élections présidentielles françaises ne passionnent pas les Américains ; c'est à peine s'ils savent qu'elles auront lieu. Certes, les grands journaux nationaux comme le New York Times ou le Washington Post publient consciencieusement, de temps à autre, des articles sur la politique française, comme le font aussi certains think-tanks, les centres d'études des grandes universités, voire des revues intellectuelles. Dans la presse en ligne, surtout celle, plus jeune, qui s'aligne sur des courants radicaux– socialistes et autres mouvements de gauche d'un côté, extrême-droite de l'autre – on s'intéresse aux candidats français les plus marqués idéologiquement – Jean-Luc Mélenchon, Éric Zemmour, Marine Le Pen. Mais à une époque où les universités suppriment les départements de français et où la France a depuis longtemps cessé d'occuper une place privilégiée dans la culture générale des Américains, il n'est pas étonnant qu'un scrutin français attire peu leur attention.

Ce manque d'intérêt est d'autant plus frappant qu'une redéfinition majeure des relations franco-américaines semble en cours. On a reproché à Donald Trump de malmener ses alliés occidentaux, mais c'est son successeur, qui avait promis de renouer les liens avec les pays européens, qui a provoqué la plus grave crise dans les relations franco-américaines de ces dernières années. L'épisode des sous-marins australiens de l'automne 2021 démontre, bien plus que les propos béats

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !