Joe Biden, photo de Gage Skidmore, (CC BY-SA 2.0) via Flickr
Dans le même numéro

Biden et l’ombre de Trump

juil./août 2021

Sur de nombreuses questions, comme le système d’assurance maladie, l’immigration ou les accords sur le climat, Joe Biden prend le contrepied de son prédécesseur. Mais l’ombre de Trump se fait encore sentir, dans la relation des États-Unis avec la Chine et dans l’évolution délétère du Parti républicain.

Comment succéder à Donald Trump ? Joe Biden fut le candidat de la rupture complète avec le trumpisme. Son pari semble réussi : sur de nombreux dossiers, avec un rare empressement, le nouveau président prend le contrepied de son prédécesseur. Mais la politique et la société états-uniennes continuent à suivre une trajectoire que Trump a largement contribué à infléchir – et que le nouveau président ne saurait négliger.

Réparer les dégâts

Le bilan des cinq premiers mois de l’administration Biden est déjà impressionnant. Toutefois, l’acharnement avec lequel le président met en œuvre son programme est une conséquence des circonstances dans lesquelles il a accédé au pouvoir. Ses premiers objectifs ont consisté à réparer les dégâts causés par Trump. Dans les semaines suivant son investiture, Joe Biden a signé des dizaines de décrets présidentiels renversant les décisions de son prédécesseur. Ainsi, il a levé les contraintes que Trump avait fait peser sur le système d’assurance maladie (Affordable Care Act), législation phare de l’administration Obama honnie par les Républicains, il a suspendu les restrictions sur le recrutement des tr

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michael C. Behrent

Historien américain, spécialisé en histoire de l’Europe contemporaine et notamment en philosophie politique française.

Dans le même numéro

Nos attentes à l’égard de la littérature ont changé. Autant qu’une expérience esthétique, nous y cherchons aujourd’hui des ressources pour comprendre le monde contemporain, voire le transformer. En témoigne l’importance prise par les enjeux d’écologie, de féminisme ou de dénonciation des inégalités dans la littérature de ce début du XXIe siècle, qui prend des formes renouvelées : le « roman à thèse » laisse volontiers place à une littérature de témoignage ou d’enquête. Ce dossier, coordonné par Anne Dujin et Alexandre Gefen, explore cette réarticulation de la littérature avec les questions morales et politiques, qui interroge à la fois le statut de l’écrivain aujourd’hui, les frontières de la littérature, la manière dont nous en jugeons et ce que nous en attendons. Avec des textes de Felwine Sarr, Gisèle Sapiro, Jean-Claude Pinson, Alice Zeniter, François Bon.