Coordination des sans-papiers de Paris , septembre 2017 | Wikimédia
Dans le même numéro

Pour un accueil conforme aux exigences de la République

Les politiques de l’asile mises en œuvre en France sont marquées par la conviction tenace selon laquelle un accueil indigne aurait un effet dissuasif sur les migrants. Il est grand temps d’abandonner cette idée fausse pour bâtir, en lien avec la société civile, une stratégie d’accueil cohérente.

Juin 2015, XVIIIe arrondissement de Paris, aux jardins d’Éole, des dérapages marquent l’intervention de la police sur un campement de migrants en présence d’élus après que des personnes, quelques jours auparavant, sont restées sans solution à la suite du démantèlement d’un campement dans Paris, à la Chapelle.

Novembre 2020, place de la République à Paris, des dérapages marquent l’intervention de la police sur un campement de migrants en présence d’élus après que des personnes, quelques jours auparavant, sont restées sans solution à la suite du démantèlement d’un campement à Saint-Denis.

Entre-temps : une crise de l’asile en Europe en 2015 avec des arrivées nombreuses – jusqu’à un million en Allemagne ; puis la fermeture des frontières en Grèce et en Italie avec de moindres arrivées à partir de 2016 ; l’installation de campements en France où se regroupent des hommes, des femmes, des enfants ; des élus, des professionnels et des citoyens mobilisés pour l’accueil ; un esprit public de plus en plus taraudé par le doute alors que la crise sociale s’amplifie, que la panne de l’intégration se confirme et que la menace terroriste se matérialise.

L’impasse de la dissuasion

Qu’avons-nous appris, quand les mêmes scènes se reproduisent dans Paris, à quelques années et arrondissements près ? Quelles leçons avons-nous tirées des dizaines de mises à l’abri efficacement menées entre 2015 et 2020 par les pouvoirs publics – préfectures de r

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Pascal Brice

Président de la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) depuis septembre 2020, après avoir dirigé l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) de 2012 à 2018, pendant la crise de l'asile européen. Il est l'auteur, avec un collège de praticiens du droit des étrangers, du rapport "Pour des politiques migratoires conformes à toutes les exigences de la République", paru en…

Dans le même numéro

Les femmes sont au cœur de nombreux mouvements sociaux à travers le monde. Au-delà de la vague #MeToo et de la dénonciation des violences sexuelles, elles étaient nombreuses en tête de cortège dans le soulèvement algérien du Hirak en 2019 ou dans les manifestations contre le président Loukachenko en Biélorussie en 2020. En France, leur présence a été remarquée parmi les Gilets jaunes et dans la mobilisation contre le dernier projet de réforme des retraites. Dans leur diversité, les mouvements de femmes témoignent d’une visibilité et d’une prise de parole accrues des femmes dans l’espace public, de leur participation pleine et entière aux débats sur l’avenir de la cité. À ce titre, ils consacrent l’existence d’un « sujet politique féminin ».