Notes de lecture

Dans le même numéro

Le Kurde qui regardait passer les nuages de Fawaz Hussain

décembre 2019

Incisif, s’ouvrant sur un hommage à Baudelaire et à ses nuages, le nouveau récit de Fawaz Hussain enjambe le temps sur quatre décennies et parcourt l’espace du Kurdistan syrien à Paris. Mobilisant un style à la fois acerbe et doux, il sonde la misère morale et physique qui se traduit tantôt par l’arrivisme de certains de ses compatriotes, tantôt dans les couloirs de la Pitié-Salpêtrière, ce sanctuaire de la « souffrance humaine ». La grandeur d’âme n’est pas pour autant absente de l’ouvrage, surtout dans le portrait que l’auteur fait de celle qui l’a abandonné, mais qui restera à jamais sa bien-aimée. Le « déroute de bon sens » que Hussain observe en Syrie se poursuit assurément à Paris et dans d’autres lieux d’exil par le deuil et l’amour brisé.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Hamit Bozarslan

Directeur d'études à l'Ehess, il est notamment l’auteur de l'Histoire de la Turquie de l'Empire à nos jours (Tallandier, 2015) et de Révolution et état de violence. Moyen-Orient 2011-2015 (Cnrs, 2015). Il est membre du Conseil de rédaction d'Esprit. 

Dans le même numéro

Là où nos sociétés connaissent des tensions, là aussi travaille le langage. Le dossier d’Esprit (décembre 2019), coordonné par Anne Dujin, se met à son écoute, pour entendre l’écho de nos angoisses, de nos espoirs et de nos désirs. À lire aussi dans ce numéro : les déçus du Califat, 1989 ou le sens de l’histoire et un entretien avec Sylvain Tesson.