Notes de lecture

Dans le même numéro

Hamnet de Maggie O’Farrell

Trad. par Sarah Tardy

septembre 2021

Un jeune garçon de 11 ans, Hamnet, courant comme un fantôme dans une maison déserte, à la recherche de sa mère ou de quiconque pourrait secourir sa jumelle, Judith, malade, et un acteur se préparant pour interpréter le rôle du fantôme dans Hamlet : ces deux images qui se répondent, l’une au tout début du roman, l’autre dans les dernières pages, en symbolisent la puissance mystérieuse. Les prénoms Hamnet et Hamlet se confondent dans les registres de Stratford à la fin du xvie siècle ; l’acteur en question n’est autre que Shakespeare ; la mère est Agnes ou Anne Hathaway, son épouse souvent décriée ; la maladie qui commence à se propager est la peste. Il ne s’agit pas pour autant d’une nouvelle incursion dans la biographie du dramaturge, d’un tableau de la vie artistique à Londres entre tavernes, rivalités de troupes et contraintes imposées au genre théâtral, d’une analyse des liens père-fils ou de la résonance actuelle d’une épidémie. En faisant naviguer la narration, toujours au présent de l’indicatif, entre 1596, date du décès de Hamnet, et les années 1580, autour de la rencontre des héros, de leur mariage, de leur vie de couple et de parents, Maggie O’Farrell rend sensible au quotidien une page d’histoire culturelle, familiale et sociale. Elle permet à une figure éclatante de femme, d’épouse et de mère de s’imposer, à la vie d’un enfant oublié de prendre enfin du sens et à un dramaturge mythique d’être perçu comme un homm

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Belfond, 2021
368 p. 22,5 €

Sylvie Bressler

Critique littéraire à la revue Esprit depuis 2002.

Dans le même numéro

La question du logement nous concerne tous, mais elle peine à s’inscrire dans le débat public. Pourtant, avant même la crise sanitaire, le mouvement des Gilets jaunes avait montré qu’elle cristallisait de nombreuses préoccupations. Les transformations à l’œuvre dans le secteur du logement, comme nos représentations de l’habitat, font ainsi écho à nombre de défis contemporains : l’accueil des migrants, la transition écologique, les jeux du marché, la place de l’État, la solidarité et la ségrégation… Ce dossier, coordonné par Julien Leplaideur, éclaire les dynamiques du secteur pour mieux comprendre les tensions sociales actuelles, mais aussi nos envies de vivre autrement. À lire aussi dans ce numéro : le piège de l’identité, la naissance du témoin moderne, Castoriadis fonctionnaire, le libéralisme introuvable, un nouveau Mounier et Jaccottet sur les pas d’Orphée.